Conceptuel et minimaliste, Escentric Molecules nous rappelle que la parfumerie est un art de la chimie. L’idée de départ ?

Créer un parfum ne contenant qu’une seule molécule, équivalent olfactif du monochrome de Klein. Le créateur de la marque, Geza Schoen, cherchait ainsi à valoriser des matières premières synthétiques indispensables à la parfumerie moderne.
Le premier parfum de la marque, Molecule 01, est donc un étonnant concentré d’iso-e super, cette molécule tant utilisée pour reproduire les notes boisées.

Molecule 02 est quant à lui composé à 100% d’ambroxan, matière qui aujourd’hui remplace l’ambre gris dans les compositions parfumées.

Molecule 03, enfin, propose de l’acétate de vetiveryle à l’état pur.
Mais Escentric Molecules ne s’arrête pas là. Pour chaque parfum monomoléculaire correspond une composition mettant en valeur la molécule de départ en l’associant à d’autres matières : Escentric 01, Escentric 02 et Escentric 03. Minimaliste oui, mais pas sans importance…